Les systèmes de stockage d’énergie au lithium-ion, largement utilisés pour alimenter aussi bien des bâtiments que des réseaux électriques, ont été récemment impliqués dans plusieurs incendies et explosions. Dans une démarche de réduction des risques, FM Global, l’un des leaders mondiaux de l’assurance dommages, publie de nouvelles recommandations d’installation et de protection incendie pour ce type de systèmes.

Le rapport technique de recherche, intitulé Development of Sprinkler Protection Guidance for Lithium Ion-Based Energy Storage Systems, est disponible (en anglais) sur la page www.fmglobal.fr/researchreports. C’est la première fois qu’un document de ce type contenant de nombreuses données scientifiques est proposé en libre accès.

Ce rapport est basé sur des essais incendie à petite, moyenne et grande échelle récemment menés par l’assureur sur des systèmes de stockage d’énergie conçus pour diverses applications commerciales : production industrielle, production d’électricité pour des bâtiments administratifs et gestion des utilités. Les conclusions sont sans appel : ces systèmes présentent un risque important d’emballement thermique et de libération de gaz inflammables entraînant des incendies.

« Les systèmes de stockage d’énergie au lithium-ion sont très prometteurs en termes d’énergie propre, mais ils posent de nouveaux défis en matière de protection incendie », déclare Benjamin Ditch, ingénieur-chercheur senior chez FM Global. « Nos travaux de recherche montrent qu’il est possible de prévenir les risques que présentent ces systèmes en installant une protection sprinkleur automatique et en prévoyant des espaces suffisants entre les casiers de stockage. »

Le rapport technique publié par FM Global propose des explications détaillées qui peuvent servir de support aux organismes chargés d’établir les codes de sécurité incendie. Il comporte des recommandations relatives aux distances de sécurité qui doivent être aménagées entre les systèmes de stockage d’énergie entreposés en casiers et tout autre produit. Ce document pose les fondements de l’évaluation des risques pour d’autres configurations de systèmes de stockage d’énergie au lithium-ion.

FM Global met en avant les constats suivants :

  • Les sprinkleurs retardent ou empêchent la propagation du feu aux casiers adjacents.
  • Pour garantir le bon fonctionnement de la protection incendie, une distance de sécurité suffisante doit être respectée entre les systèmes de stockage d’énergie et toute autre charge combustible.
  • Une surveillance incendie devrait être assurée jusqu’à ce que tous les systèmes de stockage d’énergie au lithium-ion potentiellement endommagés aient été retirés de la zone sinistrée. Un incendie impliquant des batteries au lithium-ion peut en effet reprendre à tout moment, de quelques minutes à plusieurs jours après son extinction.

Les essais ont été réalisés au pôle de recherche FM Global, situé dans le Rhode Island, aux États-Unis. Ce complexe de 10 000 m² sur six étages abrite le plus grand laboratoire au monde consacré à l’étude du risque d’incendie.

Ces travaux s’inscrivent dans la continuité des rapports de recherche publiés par FM Global (en anglais) en mai 2013 et décembre 2016. Ils sont menés en partenariat avec la Property Insurance Research Group (PIRG), organisation internationale à but non lucratif, et en collaboration avec la Fire Protection Research Foundation (FPRF), rattachée à la National Fire Protection Association (NFPA).

Les résultats de ces essais seront intégrés aux fiches techniques de prévention des sinistres de FM Global, qui présentent des solutions de protection destinées aux risk managers, directeurs de sites et organismes chargés d’établir des codes et normes. Des vidéos des essais réalisés sur les batteries au lithium-ion seront prochainement mises en ligne sur YouTube.