Imprimer Partager

Les cinq questions qu’une entreprise touchée par un ouragan devrait poser à son assureur

Régler un sinistre rapidement est le premier pas vers la reprise d’activité

Les entreprises affectées par les ouragans Harvey, Irma ou Maria ont un besoin vital de recevoir la trésorerie nécessaire au redémarrage de leurs activités, pour livrer leurs clients et payer leurs employés et leurs fournisseurs. Les chefs d’entreprise doivent savoir d’emblée comment leurs assureurs vont les soutenir.

FM Global, l’un des leaders de l’assurance dommages, recommande vivement aux entreprises touchées par un ouragan de poser à leur assureur les cinq questions suivantes :

  1. Des régleurs de sinistres sont-ils disponibles immédiatement pour évaluer sur le terrain les dommages subis par notre entreprise ?

    ​​Si une visite du site sinistré est nécessaire, la réponse devrait être « oui ». Dès que l’accès au site est sécurisé, le régleur de sinistre devrait arriver dans les 48 heures suivant votre appel ou, encore mieux, vous appeler de façon proactive.
     
  2. Vos régleurs de sinistres sont-ils habilités à débloquer des fonds dès leur arrivée ?

    Dans l’idéal, votre régleur de sinistre devrait être habilité à vous verser une partie de l’indemnité finale avant de quitter le site. Toutefois, si votre assureur fait appel à des experts indépendants, il est possible qu’ils ne puissent pas prendre ce type de décision sur le terrain.
     
  3. Quand recevrons-nous des fonds ?

    Votre assureur devrait être en mesure de vous verser des fonds aussi souvent que nécessaire tout au long du processus de reprise d’activité. Dans le meilleur des cas, la relation entre l’assuré et l’assureur a été établie bien avant le sinistre, ce qui permet d’éviter les mauvaises surprises le moment venu.
     
  4. Combien de temps faudra-t-il pour évaluer les dommages ?

    Cela dépend de la complexité du sinistre. Le règlement des sinistres est un processus dynamique : si l’assuré et l’assureur travaillent en collaboration, il n’est pas rare que l’évaluation des dommages soit terminée en quelques jours et que le sinistre soit réglé en quelques mois. Dans l’intervalle, des acomptes peuvent être versés. En résumé, plus la coopération entre l’assureur et l’assuré est étroite, plus le sinistre pourra être réglé rapidement et équitablement.
     
  5. Combien de temps serez-vous présents sur le terrain pour nous aider à redémarrer notre activité ?

    Votre assureur devrait être à vos côtés jusqu’au terme du processus, c’est-à-dire disponible sur le terrain 24 h/24 et 7 j/7 pour répondre à vos questions sur le redémarrage de vos activités et l’application de votre police. Cette approche vous permettra d’accélérer et de faciliter la reprise d’activité, et de commencer à préparer un plan de réduction des risques pour envisager l’avenir plus sereinement.

###

A propos de FM Global

Société mutualiste présente en France depuis plus de 50 ans, FM Global est le spécialiste de la prévention, la gestion et l’assurance des risques industriels.

Grâce à son pôle de recherche unique au monde, ses équipes d’ingénierie dédiées et ses analystes financiers, FM Global offre à ses sociétaires les moyens d’être plus résilients en les aidant à anticiper les risques existants et à venir, s’en prémunir, et assurer judicieusement leurs biens et leurs opérations.

En améliorant la compréhension et la maîtrise des risques, FM Global permet aux entreprises de garantir au mieux la continuité de leurs activités et de bénéficier de conditions d’assurance avantageuses et stables.

Pour plus d’informations, consultez http://www.fmglobal.fr et http://www.fmglobal-touchpoints.fr/

 

-XXX-