Imprimer Partager

Risque de rupture des chaînes d'approvisionnement : le classement FM Global pays par pays pour 2015

Paris – 31 mars 2015 – L’Ukraine, déstabilisée par le conflit qui l’oppose à la Russie, pose un défi de taille aux entreprises qui envisagent d’y étendre leur chaîne d’approvisionnement. Même constat pour la Thaïlande, pays très prisé du secteur de la fabrication, qui peine néanmoins à se relever des inondations majeures qui l’ont dévasté il y a déjà plusieurs années.

Mais comment évaluer précisément le risque que présentent ces deux pays ? En consultant l’indice de résilience FM Global 2015, publié aujourd’hui, qui quantifie leurs vulnérabilités et celle de nombreux autres pays pour établir un référentiel mondial en termes de résilience des chaînes d’approvisionnement.

Constats clés en 2015
L’Ukraine, 107e du classement, enregistre la plus importante chute en perdant 31 places par rapport à 2014, en répercussion directe de l’intervention militaire russe sur son territoire. La dégradation du risque politique et la fragilisation des infrastructures sont les deux principaux facteurs négatifs qui expliquent le recul du plus grand pays européen.

La Thaïlande, l’un des principaux pays exportateurs au monde, chute de 20 places et se classe 82e sur les 130 pays et territoires étudiés. Cette évolution reflète une dégradation de la perception de la qualité des infrastructures (transports, téléphonie et énergie, notamment) et de la fiabilité des fournisseurs locaux, ainsi qu’une baisse de la stabilité politique et de la qualité de la gestion du risque d’incendie. Ces points viennent exacerber la situation précaire du pays depuis les graves inondations de 2011, qui avaient causé 45 milliards de dollars US de pertes dans le monde.

Les nouvelles sont bonnes, en revanche, pour Taïwan. En gagnant 52 places pour se classer 37e , le pays affiche la plus forte progression de 2015. Cette ascension est principalement due à un engagement accru dans la gestion des risques, tant en termes de risques naturels que de risque d’incendie.

La France, 19e du classement, est derrière l’Allemagne, pays leader de l’Union Européenne qui se maintient au 6e rang. La France est descendue dans le classement de l’indice au cours des dernières années, reflétant un risque accru de terrorisme, comme en témoignent les récents attentats de Paris, et la détérioration de la perception de la qualité des infrastructures et des fournisseurs locaux.

Mis à jour chaque année par l’assureur dommages FM Global, l’indice de résilience FM Global 2015 est un référentiel de données qui mesure la résilience (la capacité à faire face à une perturbation et à s’en relever rapidement) selon neuf angles d’analyse. L’indice compile des données fiables émanant de sources telles que le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, le Forum économique mondial et la base de données FM Global, qui regroupe plus de 100 000 sites assurés par la compagnie dans le monde. Les pays et territoires étudiés sont classés du plus résilient au moins résilient.1 L’indice est un outil en ligne interactif (www.fmglobal.com/resilienceindex) qui permet à chaque utilisateur d’analyser les différents facteurs et vecteurs de résilience dans une optique d’extension de sa chaîne d’approvisionnement, de sélection de ses fournisseurs (principaux et d’appoint) et d’évaluation de ses installations existantes.

« La stratégie long terme de gestion des risques liés à la chaîne d’approvisionnement peut parfois se heurter à des pressions de court terme pour les managers opérationnels soucieux de rentabilité. Or la chaîne logistique ne relève plus de ces seuls managers ; elle doit désormais être gérée au plus haut niveau par l’équipe de direction », souligne Thierry Masurel, directeur général de l’opération Europe du Sud de FM Global. « Après une rupture de votre chaîne d’approvisionnement, il peut s’avérer difficile, voire impossible, de rétablir votre part de marché, votre chiffre d’affaires et votre réputation. L’indice de résilience FM Global est conçu pour aider les chefs d’entreprise à préserver leur activité en prenant des décisions avisées en termes d’implantation et de maintenance des installations de leurs fournisseurs à l’échelle mondiale », ajoute Bret Ahnell, vice-président exécutif chargé des opérations chez FM Global.

Pour afficher une infographie des résultats 2015, cliquez ici. Pour visionner une vidéo consacrée à l’indice de résilience, cliquez ici.

Pays performants et pays en difficulté
La Norvège, 1ère du classement, est le meilleur choix pour les entreprises qui cherchent à éviter toute rupture des opérations de leur chaîne d’approvisionnement mondiale. Le Venezuela est quant à lui le plus mal noté des 130 pays et territoires étudiés. Les trois régions qui composent les Etats-Unis (Est, Centre et Ouest) figurent toutes dans le top 25.

Etats-Unis et Chine
Les Etats-Unis et la Chine sont subdivisés en trois régions distinctes afin de prendre en compte la diversité des risques naturels qui pèsent sur ces vastes territoires. La région 3 des Etats-Unis, qui intègre la plus grande partie du centre du pays, se classe 10e . La région 1, qui comprend la majorité de la côte est, occupe la 16e position, tandis que la région 2, qui correspond principalement à la côté ouest, est 21e .

Les trois régions qui composent la Chine se classent 63e (région 3), 64e (région 1) et 69e (région 2). Outre les risques de catastrophes naturelles, la situation de la Chine se caractérise, selon les conclusions du rapport annuel 2015 de l’indice de résilience, par des performances médiocres en termes de responsabilité et de transparence, un haut niveau de corruption perçue, des inquiétudes croissantes en matière de sécurité, ainsi que des problèmes dans le secteur financier, notamment en ce qui concerne le positionnement fragile des banques du pays.

Autres données clés de l’indice de résilience 2015 :

Les 10 pays les plus résilients en termes de rupture des chaînes d’approvisionnement des entreprises Les 10 pays les moins résilients en termes de rupture des chaînes d’approvisionnement des entreprises
1. Norvège
2. Suisse
3. Pays-Bas
4. Irlande
5. Luxembourg
6. Allemagne
7. Qatar
8. Canada
9. Finlande
10. Etats-Unis – région 3 (Centre)
121. Tadjikistan
122. Egypte
123. Pakistan
124. Jamaïque
125. Honduras
126. République dominicaine
127. Nicaragua
128. Mauritanie
129. Kirghizstan
130. Venezuela

A propos de l’indice de résilience FM Global
L’indice de résilience est compilé chaque année pour FM Global, l’un des leaders mondiaux de l’assurance dommages, par la société d’analyse et de conseil Oxford Metrica. L’indice est obtenu en combinant les trois principaux facteurs qui sous-tendent la résilience des entreprises en cas de rupture de leur chaîne d’approvisionnement : économie, qualité du risque et qualités de la chaîne d’approvisionnement proprement dite. Chacun de ces trois facteurs est subdivisé en trois vecteurs de résilience : PIB par habitant, risque politique et vulnérabilité aux pénuries de pétrole et chocs pétroliers ; exposition aux risques naturels, qualité de la gestion des risques naturels et qualité de la gestion du risque d’incendie ; lutte contre la corruption, qualité des infrastructures et fiabilité des fournisseurs locaux.

« Dans un contexte d’intensification de la mondialisation, de plus en plus d’entreprises gèrent leurs activités selon un schéma sans frontières et interconnecté », explique Deborah Pretty, experte référente au sein d’Oxford Metrica. « L’indice de résilience FM Global offre une vision unique et probante de la façon dont 130 pays et territoires font face aux ruptures de chaînes d’approvisionnement. Les PDG, directeurs financiers et autres décideurs pourront désormais ajuster leur stratégie d’investissement en prenant en compte la vulnérabilité des pays étudiés aux ruptures de chaînes d’approvisionnement et leur capacité à s’en relever. »

A propos de FM Global
Société mutualiste présente en France depuis plus de 50 ans, FM Global est le spécialiste de la prévention, la gestion et l’assurance des risques industriels.
Grâce à son pôle de recherche unique au monde, ses équipes d’ingénierie dédiées et ses analystes financiers, FM Global offre à ses sociétaires les moyens d’être plus résilients en les aidant à anticiper les risques existants et à venir, s’en prémunir, et assurer judicieusement leurs biens et leurs opérations.
En améliorant la compréhension et la maîtrise des risques, FM Global permet aux entreprises de garantir au mieux la continuité de leurs activités et de bénéficier de conditions d’assurance avantageuses et stables.
FM Global affiche une solidité financière reconnue et confirmée année après année par Fitch Ratings (AA Très Fort) et A.M. Best (A+ Supérieur).
Pour plus d’informations, consultez http://www.fmglobal.fr et http://www.fmglobal-touchpoints.fr/

A propos d’Oxford Metrica
Oxford Metrica est une société indépendante d’analyse et de conseil, spécialisée dans l’étude des risques et des performances financières. Outre des analyses statistiques pour le secteur de la banque et de l’assurance et des analyses de risque et de performance destinées aux gestionnaires d’actifs, Oxford Metrica propose également des services personnalisés à ses clients grands comptes.

1 FM Global définit la résilience comme la combinaison de la vulnérabilité d’un pays aux ruptures de chaînes d’approvisionnement et de sa capacité à s’en relever.