Imprimer Partager

Risque opérationnel : ce qu’en disent les directeurs financiers

Bris de machines, cyber-attaques et catastrophes naturelles ont eu un impact négatif sur leurs résultats, selon une nouvelle étude commandée par FM Global

Une enquête menée auprès de hauts responsables financiers a permis d’identifier les principaux risques opérationnels qui ont mis en péril leur entreprise ces cinq dernières années. Parmi les professionnels interrogés, 66 % ont déclaré que leur société avait subi les conséquences de bris de machines, près de 60 % de violations de données ou de cyber-attaques, et plus de la moitié (52 %) de catastrophes naturelles. Pourtant, la majorité (54 %) indique que leur entreprise n’a pas mis en place ni testé de plan de reprise après sinistre.

Cette étude, intitulée Finance’s Role in Operational Risk Management: CFO Research on Building a Resilient Company, a été commandée par FM Global, l’un des leaders mondiaux de l’assurance dommages, et réalisée par CFO Research Services.

« Il est surprenant de constater le nombre élevé de sociétés qui ont été affectées par des événements liés aux risques opérationnels, mais aussi le nombre relativement faible d’entreprises qui estiment être très bien préparées à faire face à un événement perturbateur », analyse Eric Jones, vice-président et directeur Business Risk Consulting chez FM Global. « Cette étude montre que les cadres financiers ont l’opportunité de mettre en œuvre des plans d’action plus performants, basés sur des données plus fiables, pour optimiser la résilience de leur entreprise. »

Les autres enseignements tirés de cette étude :

Risque opérationnel : un niveau de préparation insuffisant
Seuls 34 % des responsables financiers interrogés pensent que leur entreprise est très bien préparée à faire face à un bris de machine, 33 % à une catastrophe naturelle et seulement 24 % à une violation de données ou une cyber-attaque.

Perception du risque : une inquiétude manifeste
Près de 70 % des personnes interrogées redoutent que le chiffre d’affaires ou les bénéfices de leur société deviennent plus vulnérables aux risques opérationnels dans les deux prochaines années. Elles sont également près de 60 % à penser que la nécessité de gérer les risques opérationnels va rendre plus difficile la réalisation des objectifs financiers sur la même période.

Protection contre les risques opérationnels : une priorité
41 % des responsables financiers interrogés déclarent qu’ils vont accorder une plus grande importance à la prévention des sinistres liés aux risques opérationnels dans les deux prochaines années. Ils sont presque autant à estimer que la prévention et la réduction des sinistres sont plus importantes que leur couverture d’assurance.

Améliorer la résilience : un objectif partagé
86 % des personnes interrogées déclarent que leur société devra améliorer sa résilience à l’avenir.

« Les directeurs financiers voient leur fonction gagner en complexité du fait de risques graves qui sont vecteurs de volatilité et peuvent compromettre la réalisation des objectifs financiers s’ils ne sont pas gérés adéquatement », ajoute Eric Jones. « Pour garantir l’efficacité d’un programme de gestion des risques, une entreprise doit se doter d’un programme de prévention des sinistres performant et d’un plan d’amélioration de la résilience, afin de tenir compte de l’évolution permanente des risques technologiques, politiques et environnementaux. »

Ces analyses sont fondées sur les réponses apportées fin 2016 par 100 directeurs et hauts responsables financiers d’entreprises basées aux Etats-Unis, dont la majorité figure au classement Fortune 1000 dans différents secteurs d’activité.

###

A propos de CFO Research Services

CFO Research Services est l’unité de recherche de CFO Publishing Corp., qui publie le magazine CFO, l’une des principales publications destinée aux cadres de direction financière.

A propos de FM Global

Société mutualiste présente en France depuis plus de 50 ans, FM Global est le spécialiste de la prévention, la gestion et l’assurance des risques industriels.

Grâce à son pôle de recherche unique au monde, ses équipes d’ingénierie dédiées et ses analystes financiers, FM Global offre à ses sociétaires les moyens d’être plus résilients en les aidant à anticiper les risques existants et à venir, s’en prémunir, et assurer judicieusement leurs biens et leurs opérations.

En améliorant la compréhension et la maîtrise des risques, FM Global permet aux entreprises de garantir au mieux la continuité de leurs activités et de bénéficier de conditions d’assurance avantageuses et stables.

FM Global affiche une solidité financière reconnue et confirmée année après année par Fitch Ratings (AA Très Fort) et A.M. Best (A+ Supérieur).

Pour plus d’informations, consultez http://www.fmglobal.fr et http://www.fmglobaltouchpoints.fr/

-XXX-